Dans l’univers du référencement, on distingue la pratique SEO dite « White Hat » et celle que l’on appelle « Black Hat ». Bien que ces deux stratégies visent toutes à optimiser le positionnement d’un site web sur les résultats de recherche comme Google, elles se distinguent sur la façon dont les spécialistes SEO s’y prennent pour atteindre leur objectif. Mieux vaut donc comprendre leur fonctionnement pour éviter de passer à côté des consignes des moteurs de recherche. D’ailleurs, on sait très bien quelles sanctions ces derniers sont en mesure d’infliger aux sites web ne respectant pas leurs règlementations.

Qu’est-ce que le référencement White Hat ?

Le référencement naturel « White Hat » est un ensemble de techniques ayant pour objectif d’optimiser le classement d’un site web sur les SERPs des moteurs de recherche sans utiliser d’artifices. Autrement dit, on essaie de proposer du contenu pertinent et à forte valeur ajoutée aux internautes sans procéder à des méthodes douteuses comme l’achat de liens. La création artificielle de backlinks est donc proscrite. C’est d’ailleurs l’une des principales recommandations officielles de Big Brother. On procède donc à des optimisations « propres » dans le sens propre du terme.

Par ailleurs, l’amélioration des performances du site doit se faire de manière naturelle en proposant une interface utilisateur efficace et en mettant en place une architecture cohérente, notamment au niveau technique. Le résultat de cette pratique sur le long terme sera très bénéfique pour l’entreprise ou la marque, car son site ne risquera pas d’être pénalisé par les algorithmes de Google même si ceux-ci sont mis à jour régulièrement.

Quid du SEO Black Hat ?

Comme dans Star Wars, le référencement naturel « Black Hat » est le Côté Obscure de la Force. Contrairement au SEO White Hat, cette pratique est généralement « douteuse ». Elle vise à optimiser le positionnement d’un site web en très peu de temps, ce qui n’est pas toujours évident en SEO. Pour ce faire, les spécialistes SEO ou les webmasters vont jusqu’à utiliser des techniques interdites par Google. Ils créent par exemple du contenu textuel invisible aux yeux des internautes, mais pris en compte par les robots des moteurs de recherche.

Certains utilisent même des scripts permettant d’afficher un contenu qui se présente sous différentes formes. Dans ce cas particulier, la page vue par l’utilisateur est complètement différente de celle indexée par les moteurs de recherche. Quoi qu’il en soit, le SEO Black Hat se joue sur les faiblesses des robots des moteurs de recherche. Les sanctions encourues pour ce genre de pratique peuvent être très sévères comme la suppression définitive du site dans les résultats des moteurs de recherche.